Mairie de la Ville de Varsovie
Plan du site Votre guide
  • Polska wersja językowa
  • Angielska wersja językowa
  • Niemiecka wersja językowa
  • Francuska wersja językowa
  • Rosyjska wersja językowa
  • Hiszpańska wersja językowa
  • Hiszpańska wersja językowa
Szukaj
Szukaj
Szukaj
There are countless reasons to fall in love with Warsaw

Sur les traces de Maria Skłodowska-Curie à Varsovie

Dans le cadre des célébrations, tout au long de l’année de nombreux événements culturels, artistiques et récréatifs sont organisés à Varsovie. Ici vous pouvez trouver le programme détailé.


Maria Skłodowska-Curie

Maria Skłodowska-Curie, varsovienne de souche (1867-1934), la plus célèbre femme de sciences, deux fois lauréate du prix Nobel, fut la première femme professeur dans l'histoire de la Sorbonne et le gouvernement français lui a décerné la Légion d'Honneur. Elle est aujourd'hui encore la seule personne née en dehors du territoire français, qui fut enterrée au Panthéon.

En 1903 Maria Skłodowska-Curie reçut, avec son mari et Henri Becquerel, son premier prix Nobel de physique et huit ans plus tard le deuxième, de chimie, cette fois-ci toute seule.

Les lauréats du Prix Nobel sont également sa fille Irène Joliot-Curie (physico-chimiste comme sa mère) et ses deux gendres: Frederic Joliot-Curie et Henri Labouisse. Labouisse, le mari de sa plus jeune fille Ève, qui était le chef de l'UNICEF, a obtenu le Prix Nobel de la Paix. C'est la seule famille au monde avec autant de lauréats du Prix Nobel.

La vie de Maria Skłodowska-Curie fut liée à Varsovie et à Paris. Elle a passé sa jeunesse dans la capitale de la Pologne. A partir de ses études à la Sorbonne jusqu'à la fin de sa vie, elle vivait en France, mais elle venait souvent à Varsovie, et  il y a beaucoup d'endroits dans cette ville qui la rappellent. Le plus important est le musée dans la maison de sa naissance, ainsi que le Centre d'Oncologie-Institut portant le nom de Maria Skłodowska-Curie.


Musée dans la maison de naissance de la savante (Muzeum Marii Skłodowskiej-Curie)
ul. Freta 16  
En raison des travaux de rénovation effectués au musée, l'exposition est déplacée vers le bâtiment au 5 rue Freta. La réouverture du musée dans des locaux restaurés est prévue pour le mois de novembre 2017 – à l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de la savante.
www.muzeum-msc.pl

 

C'est le seul musée biographique de Maria Skłodowska-Curie dans le monde entier.
Les objets les plus touchants de cette exposition sont ses authentiques affaires personnelles: ses vêtements, témoignant de sa silhouette mince, son étui à lunettes, l'encrier, un petit éléphant qu'elle a reçu du président des États-Unis Herbert Hoover, un sac en cuir dans lequel l'Association des Femmes Polonaises en Amérique lui a transmis l'argent pour l'ouverture de l'Institut du Radium en Pologne (aujourd'hui c'est le Centre d'Oncologie-Institut portant le nom de Maria Skłodowska-Curie).
Les répliques des appareils et  vases, utilisés par Maria et Pierre dans leur laboratoire, ainsi que sa maquette, constituent une partie indépendante de l'exposition (les originaux se trouvent dans l'Institut Curie à Paris).
Le Musée collecte aussi les souvenirs de la famille de la savante. Toute la vie de Maria Skłodowska-Curie est présentée sur les photos, dont plusieurs ont la valeur non seulement documentaire mais aussi artistique.


kościół Nawiedzenia NMPÉglise de la Visitation de la Vierge (Kościół Nawiedzenia Najświętszej Marii Panny)
ul. Przyrynek 2

C'est le lieu du baptême de Maria. Petite fille, elle y venait tous les jours avec sa mère. Comme nous les savons de ses notes, ce dont elle se souvenait, c'était le « pénombre mystique » de l'intérieur et la tour dominant la Vistule. Toute sa vie Maria écrivait ses mémoires, grâce auxquels nous pouvons connaître ses réfexions, ainsi que les évènements de sa vie.
D'après les sources d'informations, l'église de la Visitation de la Vierge fut érigée au XV-ème siècle à la place d'un temple païen. Elle appartient aux plus anciennes églises de Varsovie. Depuis 1999 ses fenêtres sont décorées par des vitraux représentant les scènes de vie de la Sainte Vierge. A côté de l'église se trouve un monument inauguré à l’occasion du 80ème anniversaire de la mort de la lauréate du Prix Nobel ainsi que une terrasse panoramique avec vue sur la Vistule et la rive droite.


kościół św. JackaÉglise de Saint Jacques (Kościół św. Jacka)
ul. Freta 10

Maria y prit sa première communion, mais dans sa vie d'adulte elle a abandonné la religion.
Pour accéder à cette église baroque il faut emprunter un escalier assez raide, car le plancher est au-dessous du niveau de la rue. Lors de l’Insurrection de Varsovie on y a installé un hôpital de campagne. Vous y trouverez des plaques commémorant les insurgés de Varsovie qui ont péri pendant le bombardement du site par les Allemands.



Skarpa WiślanaEscarpe de la Vistule
La partie de la rue Kościelna, à proximité de l'église de la Visitation de la Vierge

Maria, durant son enfance, venait souvent se promener sur l'escarpe de la Vistule. Elle s'y rendit également pendant sa dernière visite en Pologne. « J'ai fait une promenade solitaire vers la Vistule (…) Il y a une chanson de Cracovie qui conte, que le charme des eaux polonaises est si grand, que celui qui les a aimées une fois ne les oublieras jamais, jusqu'à sa mort. (…) Ce feuve a pour moi une attirance, dont je ne suis pas capable de comprendre l'origine ». Elle a écrit ces mots deux ans avant sa mort, pendant son séjour à Varsovie pour l'ouverture de l'Institut du Radium. 
A présent les berges de la Vistule sont un lieu idéal pour les loisirs. Les plages municipales, une multitude de bars, des concerts en plein air et les spectacles en soirée dans le Parc des fontaines multimédia attirent les habitants de la ville et les touristes.

The site uses cookies. Further information are available on Privacy police page.